17/12/2003

humour

Cristina Scabbia Chanteuse de Lacuna Coil
Le texte qui suit n'est pas de moi m'a été fowarder, je le reposte ici
 
Chapitre I

Savez vous quelle entreprise coûte chaque année à l'état 68,5milliards Francs, soit plus que, réunis :

le budget de la Justice (27 milliards)

le budget des affaires étrangères (20 milliards)

le budget de la culture (16 milliards) le budget de l'environnement (2 milliards)

Quelle entreprise cumule à elle seule 170 000 journées de grèves sur l'année 2000 ? - Quelle entreprise envoie une partie de ses salariés en retraite à 50 ans et les autres à 55, quand on demande aux salariés du privé d'aller jusqu'à 60ans avec 40 ans de cotisations ? (Et le plus fort, c'est que ce sont lesdits salariés du privé qui payent des deux tiers du coût de ces retraites anticipées)


Réponse : la SNCF !


Et quand on sait que partout ou presque les transports ferrés sont privés, que ce sont les compagnies privées qui ont développé leschemins de fer en France (et sur un réseau bien plus important que la peau de chagrin actuelle), on peut se poser des questions...



Chapitre II

Savez vous qu'en France, la Poste avec 285000 salariés distribue chaque année 24 milliards de lettres et d'objets à 60 millions de gens sur550.000 km 2 : Bravo ! Aux états Unis, il y a 3 fois plus de postiers, qui distribuent 9 fois plus d'objets à 5 fois plus de gens sur une superficie 20 fois plus importante. Ce qui fait qu'un postier américain est 3,75 fois plus efficace qu'un postier français. Vous trouvez ça normal vous ?



Chapitre III

Savez vous qu'EDF emploie la bagatelle de 4200 personnes pour gérer le pactole d'1,94 milliards que le comité d'entreprise ponctionne chaque année sur les recettes (1%), Alors que les bénéfices de l'entreprise ne sont que de 2,5 milliards (pour donner un ordre d'idée, le ministère de l'aménagement du territoire dispose d'un budget d'1,85 milliards de F).

Et qui gère (seule) ce pactole et ces 4200 "permanents" ? La CGT.

C'est beau le socialisme. On comprend que ce syndicat n'ait pas encore déposé le bilan bien qu'il ne représente plus que 1% des salariés.

Chapitre IV

Savez vous qu'à la RATP, on travail 20% de moins que dans le secteur privé, on est deux fois plus absent, on part en retraite 25 % plus tôt, on bénéficie de salaires 20 % plus élevés et de retraites 60 % plus élevées.

Vous trouvez ça acceptable ?

Chapitre V

Savez vous quelle est la plus grande des administrations au monde après l'armée chinoise ?

L'éducation nationale française : 1 418 744 personnes (plus que l'Armée Russe, ex Armée Rouge). Et sur ce chiffre, il y a moins d'1 million d'enseignants ! C'est à dire qu'il y a 512 087 "administratifs" (hors restauration et services annexes bien sur). Savez vous que sur ces 512 000 personnes, une commission d'enquête de l'assemblée a trouvé 37 664 salariés qui n'apparaissent que dans la colonne "dépense de personnel" et dont personne ne sait ce qu'ils font. Ca vous en bouche un coin, non ? Le coût de cette gigantesque plaisanterie ? 650 milliards de Francs par an, soit le prix de 52 porte-avions nucléaires de 36 000 tonnes (avec hélice en état de marche).

Le manque de professeurs dont on nous rabat les oreilles ? Il y a aujourd'hui 459 600 élèves de moins qu'en 1991, mais 247 000 enseignants de plus.

Les résultats : sur 726.000 jeunes qui quittent chaque année le système ? le ministère reconnaît lui même que 439 000 n'ont "aucune réelle formation". Il y a aujourd'hui 236 583 étudiants en "Sciences humaines et sociales dans les Facs : chacun coûte 48 000 F par an à la collectivité. Et tout le monde sait qu'il n'y a qu'une poignée de postes à pourvoir dans ce Secteur (5.000 par an ? peut être 10 000 ?). Au moins peuvent ils servir à manifester contre Le Pen...

Rappelons que l'OCDE a classé la France très loin des autres nations occidentales en comptant 40 % d'illettrés en France (capacité à lire, comprendre et résumer en cinq lignes un texte simple de 20 lignes) Enfin, sur les 13 lycées parisiens ayant les meilleurs résultats au bac, 11 sont privés.

PS : 6 157 117 salariés du public, plus 5 millions de retraités du public(!), plus les conjoints = 18 millions de bulletins de vote. On comprend tout. A quand l'abolition des privilèges ?

Un chiffre à retenir : les fonctionnaires représentent 27 % de la population active ayant un emploi, alors que chez les autres pays du G7, on ne dépasse jamais 13 %. Dégraissons le Mammouth et le reste !

Quand le public manipule le privé... Les cortèges de grévistes du secteur public battent le pavé pour la parité des retraites "public-privé". S'il n'y a qu'eux dans la rue, c'est évidemment parce qu'ils défendent becs et ongles leurs énormes avantages. Et s'ils comptent tant sur le privé, ce n'est pas pour les défendre, mais pour qu'il paye, en majeure partie, la facture. En 2002, les retraites de la fonction publique ont représenté 45 milliards d'euros, payés à 85 % par l'impôt. En 2030, elles représenteront plus de 100 milliards d'euros. Déjà l'année dernière, il a fallu ponctionner... 830 millions d'euros au régime privé vers le régime public. Rien d'étonnant quand on sait que dans le public, on cotise 37,5 années, dans le privé 40 années.
Dans le public, on est embauché une fois pour toute. Pas de chômage. Quand on commence, on sait à quel âge on devra s'arrêter.

Dans le public, le cumul emploi/retraite est souvent permis.

Dans le public, les hommes partent à la retraite à 58,5 ans et les femmes à 57,7 ans. Dans le privé, les hommes partent en moyenne à la retraiteà 61,2 ans et les femmes à 62,1 ans.

Dans le public, 42 % des hommes et 50 % des femmes liquident volontairement leur retraite avant 60 ans. Dans le privé, pas de retraite possible avant 60 ans.

Dans le public, les hommes profitent en moyenne de 23 ans deretrait> et 24 ans pour les femmes. Dans le privé, les hommes profitent en moyenne pendant 13, 6 années de leur retraite et les femmes pendant 14,7 ans.

Dans le public, le taux de cotisation est de 7,85 %, dans le privé de 9,55 à 11,35 %.

Dans le public chaque année manquante ampute la pension de 2%, dans le privé, de 10%.

Dans le public, la pension est calculée sur les 6 derniers mois, dans le privé sur les 25 meilleures années Dans le public, 20 % des agents sont augmentés moins d'un an avant leur départ pour augmenter leur retraite.

Dans le public, les fonctionnaires touchent en moyenne 75 % de leur dernier salaire. Dans le privé, 60 %.

Dans le public, la pension de réversion n'est pas plafonnée. Dans le privé, elle l'est.

Dans le public, la revalorisation de la pension suit la revalorisation des traitements. Dans le privé, elle varie en fonction de l'indice des prix. En dix ans, la revalorisation des pensions des fonctionnaires a été le double de celle des pensions du privé.

Dans le public existe un système de retraite par capitalisation : la Préfon. Pas dans le privé.

Dans le public, la pension moyenne d'un fonctionnaire est de 1 458 euros, celle d'un salarié du privé est de 899 euros.

Dans le public, le minimum vieillesse est de 944,87 euros, dans le privé 577,91 euros.

Dans le public, 7 700 fonctionnaires touchent le minimum vieillesse, Dans le privé, ils sont 375 000 à percevoir ce minimum. C'est-à-dire que 98% des retraités pauvres sont issus du privé.
N'hésitez pas à faire circuler ce billet à votre carnet d'adresses. La réforme des retraites passent par l'information du plus grand nombre.



18:13 Écrit par Mobius | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

03/12/2003

Donnons-aux demeurés ce qu'ils demandent

A340-600
 
 
Franchement quand je vois les étrons télévisuels qe l'on subit je ferais bien un échange avec les régimes qu'ils défendent une liste imaginaire de passager et leurs destinations
 
 
Ska-P, Saez et Manu Chao -> Cuba, une alternative au capitalisme
Dieudonné -> Iran/ Afganistan dans une région controlée par les talibans
Blondel, besancenot, bové et les cadres de LO et des autres organisations trotkystes-> Corée du Nord
 
Nous prenons en échange tout individu soucieux de préserver sa liberté individuelle et prêt à travailler
 

20:04 Écrit par Mobius | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |