14/10/2003

Une question que je me suis toujours posée est, où suis-je

Une question que je me suis toujours posée est, où suis-je sur l'échiquier politique?
 
A gauche? Avec les Troglo-Socialiks passéistes et les Alter-Paléo-Marxistes ? Avec le relativisme absolu et les orgies Djeuns festives digne de la décadence des habitants de la terre de la machine à voyager dans le temps de Wells? Très peu pour moi.
 
A droite? Avec le communisme de droite Bréjnevien de Chirac (sisi regardez, on a un Politburo, une Nomenklatura et des commissairs politiques de l'UMP), non merci.
 
Libertarien peut-être? Non, je tiens trop à un minimu de structure au dessus de l'individus, ca doit être mes restes de jacobinismes français ;)
 
Minarchistes? c'est en tout cas ce qui est le plus proche de moi
 
Bon, je vais donc expliquer mon système politique idéal en plusieurs partie, j'ai la flemme de taper un long post :p
 
 
Tout d'abord, on supprime l'état,  ce qui est une priorité, l'état est un gestionnaire pour le mojns médiocre et un agent tout sauf rationnel.
La citoyenneté passerait aux entreprises qui elles sont des agents rationnels, de plus si la citoyenneté passe par un travail, le parasitage possible dans une société où les états sont présent deviendra quasi-impossible du fait que le secteur privé à autre chose à foutre que de s'assurer les bonnes graces des oisifs. La liberté de choix de son employeur inhérentes au libre-marché obligerait les compagnies à faire des efforts. De plus le marché  privé supprimerait la plupart des avantages acquis à cause de la concurrence qui se livrerait entre corporations.
 
 
Voici un début de réponse
 
Je vais m'écouter Diana Krall Live in Paris

20:01 Écrit par Mobius | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

A bas l'Etat ! Si tu supprimes l'Etat, tu es libertarien non ?

Écrit par : Sylvain | 15/10/2003

bah ca dépends ou je supprime l'Etat, mais il reste une forme de pouvoir supérieur que constitue la Compagnie. Disons qu'ici l'individu choisirait son Etat

Écrit par : Mobius | 16/10/2003

wiz l'etat n'est pas à supprimer mais à reformer.
l'etat n'a pas ke des mauvais coté.
c'est lui ki permet à tous les enfants d'etre instruits.
il subventionne aussi les entreprises.
atttention je ne dit pas ke l'etat est parfait.
mais j'estime le suprimer conduirait au chaos sar quoi qu'on en dise, il maintient une certaine harmonie.

Écrit par : trinity | 25/10/2003

J'insiste : A bas l'Etat ! Si l'éducation était confiée à des entreprises privées librement choisies par les parents, le résultat serait meilleur et ça nous coûterait moins cher.
L'Etat organise l'insécurité et favorise un climat de guerre civile plus ou moins larvée.

Écrit par : Sylvain | 30/11/2003

Les commentaires sont fermés.